Chacun donne selon son coeur

on lundi, 14 avril 2014. Posted in Réflexions

 

« Job 42.11, 14 : Le texte dit: « Chacun lui fit cadeau d'une pièce d'argent et d'un anneau d'or. ...il nomma ... la troisième Corne à fard. »

Le contexte littéraire nous rappelle que ce sont les frères, les sœurs et les amis de Job qui lui font ces cadeaux une fois que le Seigneur l'a rétabli dans sa santé et dans sa prospérité. Il a de nouveaux enfants. Le nom de ses trois filles est mentionné, et c'est lui qui les leur donne. 

Le contexte historique est difficile à établir. L'argent sert de support à la monnaie, et l'or est utilisé pour la fabrication de bijoux de toutes sortes. Les cornes d'ovins, de caprins ou de bovins servaient de récipients pour des pommades et des liquides parfumés. Les femmes, lorsqu'elles se faisaient belles dans des circonstances particulières, se fardaient les contours des yeux et les paupières.

Job reçoit ces cadeaux comme dignes d'un homme qui a acquis une nouvelle relation, plus profonde, avec son Dieu. D'ailleurs, ce Dieu lui a accordé deux fois plus de richesses que précédemment (v. 10). »*

Commentaires de l'aumônier : Job avait tout perdu.  Après sa guérison, ses frères et sœurs et ses amis pensaient qu’il serait obligé de travailler pendant une longue période avant de se refaire un patrimoine.  Donc, il lui offrent des « petits » cadeaux d’une pièce d’argent et d’un anneau d’or.  Ces cadeaux devraient servir à Job uniquement comme capital, moyen de commerce pour démarrer sa nouvelle vie. Ensuite, Dieu envoie à Job devant leurs yeux des troupeaux d’animaux sans la direction d’aucun berger humain.  Ainsi, Dieu fait connaître à Job son amour et se fait connaître face à ses amis.

Il ne faut jamais confondre « description » et « prescription » !  Toutes les coutumes ne sont ni les ordres, ni les recommandations de Dieu ni avant la nation d’Israël, comme dans le cas de Job, ni pendant ou après l’existence d’Israël.

La méthode de Dieu est la suivante : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez le repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger, » (Mathieu 11.28-30).  Chacun peut comprendre l’amour de Dieu grâce à son intelligence et avec l’aide de Celui-ci.  Dans sa patience et par sa bienveillance Dieu espère le changement de caractère, de comportement et de coutumes.

« L 'Éternel rétablit Job dans son premier état, quand Job eut prié pour ses amis; et l' Éternel lui accorda le double de tout ce qu'il avait possédé.

Les frères, les soeurs, et les anciens amis de Job vinrent tous le visiter, et ils mangèrent avec lui dans sa maison. Ils le plaignirent et le consolèrent de tous les malheurs que l' Éternel avait fait venir sur lui, et chacun lui donna un kesita et un anneau d 'or.

Pendant ses dernières années, Job reçut de l' Éternel plus de bénédictions qu'il n' en avait reçu dans les premières. Il posséda quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de boeufs, et mille ânesses. 

Il eut sept fils et trois filles: il donna à la première le nom de Jemima, à la seconde celui de Ketsia, et à la troisième celui de Kéren-Happuc. 

Il n 'y avait pas dans tout le pays d' aussi belles femmes que les filles de Job. Leur père leur accorda une part d 'héritage parmi leurs frères. 

Job vécut après cela cent quarante ans, et il vit ses fils et les fils de ses fils jusqu'à la quatrième génération. Et Job mourut âgé et rassasié de jours. » Job 42.10-17

 

Sean Dowding, Aumônier

 

*Selon le texte « Parures et Bijoux, » du 23 novembre 2005 de la Commission d'éthique de l’UFB.

 

 

Voir d'autres reflexions de l'Aumônier

 

Commentaires (0)

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

L’Éternel est bon pour ceux qui s’attendent à lui, pour l’âme qui le cherche.

Jérémie 3:25